Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est déplacé à Nantes ce jeudi après-midi.
La Députée Audrey Dufeu, qui était présente aux côtés du ministre lors de ce déplacement, en a profité pour solliciter des effectifs de police supplémentaires au Commissariat de Saint-Nazaire.

La Députée salue la venue du ministre de l’Intérieur en Loire-Atlantique …

« Gérald Darmanin est un ministre de l’Intérieur en action. Son investissement aux côtés des forces de l’ordre est réel, sa présence à la manifestation des syndicats de police à l’Assemblée nationale hier en témoigne et a été saluée par la profession » explique la Députée.

« Je connais l’engagement du ministre de l’Intérieur en Loire-Atlantique. Lorsque je lui ai remis la synthèse du Beauvau en circo que j’ai organisé il y a quelques semaines (voir encadré), Gérald Darmanin a été sensible à la situation particulière des deux grandes villes de notre département en matière d’insécurité, Nantes et Saint-Nazaire. »

… et demande des effectifs de police supplémentaires au Commissariat de Saint-Nazaire

Audrey Dufeu demande au ministre de l’Intérieur la hausse des effectifs de police au Commissariat de Saint-Nazaire et ceux de gendarmerie au sein de la Brigade de Montoir-de-Bretagne.


La Députée rappelle que « de nombreux indicateurs incitent à augmenter les forces de l’ordre sur le territoire : présence du port de Nantes-Saint-Nazaire, implantation de sites SEVESO nécessitant la présence de forces de l’ordre à proximité en cas d’urgence, déplacements croissants des vendeurs de stupéfiants de Nantes vers Saint-Nazaire » ou encore « la présence de mineurs isolés qui commettent des délits sur le territoire… »

Dans la synthèse qu’elle a remise au ministre de l’Intérieur au mois d’avril, Audrey Dufeu pointait une départementalisation des moyens de police qui bénéficie d’abord à Nantes :


« les moyens de police en Loire-Atlantique sont d’abord alloués à Nantes et sont ensuite proposés à Saint-Nazaire. C’est le cas par exemple des agents de polices affectés à la lutte contre le trafic de stupéfiants. Je regrette que Saint-Nazaire soit systématiquement en bout de ligne. » Elle a donc profité du déplacement du ministre de l’Intérieur pour lui réaffirmer le besoin urgent de renforts à Saint-Nazaire.


« J’ai toujours été aux côtés des policiers de Saint-Nazaire. Il était normal que je profite du déplacement du ministre de l’Intérieur dans notre département pour lui demander des renforts à Saint-Nazaire, et j’ai bon espoir qu’ils arrivent avant la fin de l’année. Pour la sécurité de notre territoire et pour nos policiers, je ne lâcherai rien ! » conclut la Députée.