Bilan: septembre-octobre 2018

Je vous propose de revenir sur les deux derniers mois, marqués par leur dynamisme et la diversité des thématiques abordées.

En circonscription, la rentrée a été riche. En septembre, j’ai participé à l’inauguration de la 12ème alvéole de la base sous-marine de Saint-Nazaire, aux 10 ans d’entraide cancer et j’ai également rencontré différents acteurs locaux à ma permanence. En octobre, je me suis rendue à Savenay pour la commémoration des 100 ans du barrage organisée dans le cadre de la mission centenaire et à Campbon à l’occasion de la semaine du goût pour partager un moment avec les jeunes élèves de la cantine scolaire.

La longévité est un sujet structurant de mon engagement, tant au niveau local que national. Dans ce cadre, j’ai participé à une réunion du CEA Tech au Gérontopole de Nantes sur le projet de plateforme industrielle d’incubateur Silver Eco, à la journée des adhérents de JALMAV, association qui agit pour un accompagnement digne des personnes en fin de vie en soutenant notamment les aidants, et à l’inauguration du hameau Saint-Martin à Campbon qui propose des logements pour personnes âgées autonomes. J’envisage cette thématique dans une globalité et c’est la raison pour laquelle il était important que je fasse partie des « ambassadeurs de la retraite » nommés par auprès de M. Delevoye, Haut-commissaire à la réforme de retraites. J’ai également été choisie pour intégrer le Conseil national de la consultation Grand âge auprès de Dominique Libault, qui est en charge du pilotage de la concertation dont les travaux serviront au futur projet de loi qui doit mieux préparer notre société à la longévité. Enfin, avec le Professeur Berrut, nous avons réuni des professionnels du secteur de la longévité dans un laboratoire d’idées, le LAB PAL (perspective, autonomie et longévité) afin de réfléchir à l’adaptation de la société à la dépendance et pour nourrir les réflexions qui vont être menées dans la concertation de M. Libault.

L’actualité a également été très soutenue à l’Assemblée nationale. Septembre a débuté avec le séminaire de rentrée de la République en Marche, occasion d’échanger sur l’année à venir et sur nos projets communs. La rentrée parlementaire a été marquée par l’adoption de trois projets de loi essentiels votés avant l’entrée dans la période budgétaire : PACTE (relative à la croissance et à la transformation des entreprises), EGALIM (équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable) et ELAN (portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique). La période budgétaire a débuté, fin septembre, avec la réunion de la commission des comptes de la sécurité sociale dont je suis membre et où ont été présentés des comptes sociaux en bien meilleure santé qu’auparavant. J’ai pu à cette occasion échanger avec Gérald Darmanin, Ministre de l’action et des comptes publics, sur la situation de l’hôpital de Saint-Nazaire et discuter d’un amendement qui sera présenté dans les semaines à venir lors de l’examen du projet de loi de finances. La période d’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale a été intense et j’ai pu présenter plusieurs amendements visant à prévenir les mésusages de l’alcool. Si tous n’ont pas été retenus, le rapport sur la prévention de l’alcoolisme devra nous permettre de continuer à mûrir ce sujet essentiel pour faire de nouvelles propositions prochainement.

Je poursuis avec ardeur mon engagement sur notre territoire et à l’Assemblée, afin que nous avancions ensemble vers une société bienveillante et où chacun trouve sa juste place.

Réforme constitutionnelle – Réponse au LR et à la France Insoumise

Mme la députée Audrey Dufeu Schubert répond au LR et à la France insoumise dans le cadre de la commission des Affaires Sociales à propos du projet de loi constitutionnelle pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace.

Elle se positionne contre les amendements politiciens qui ne sont pas au service du texte législatif en citant: « l’amendement est une opération visant à améliorer, ce n’est pas une opération visant à s’améliorer soi-même ».