Vous me demandez souvent : “c’est quoi une journée de députée ?” Depuis 4 ans de mandat (déjà !), je m’aperçois qu’il n’y a pas deux journées pareilles. Je suis sûre d’une chose : une journée réussie, c’est une journée passée sur le terrain à la rencontre de ceux qui façonnent notre territoire.

Voici quelques lignes rédigées après une journée remplie. Jeudi dernier par exemple…

Le réveil sonne à 6h00. Je réveille en douceur mes deux enfants (petit déjeuner, vêtements propres, un doudou, un bisou). Mon petit garçon adore aller chercher les journaux dans la boîte aux lettres et nous commentons les nouvelles au petit déjeuner en écoutant France Inter.

Mes équipes m’attendent au Best Western de Saint-Nazaire, hôtel où je rencontre à 8h00 Thibaut Guilluy, Haut-Commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises. Un petit-déjeuner de travail est organisé. Nous partagerons nos analyses en matière d’emploi sur le territoire. J’en profite pour alerter Thibaut Guilluy sur la situation des seniors dans le monde du travail. Trop souvent, l’âge est une barrière injuste qui prive des personnes compétentes d’un emploi qu’elles pourraient occuper.

Il est déjà temps de repartir… A 10h00, point communication avec mes équipes. Je valide trois communiqués de presse, une note de synthèse pour expliquer à Olivier Véran mon inquiétude quant à l’augmentation des cancers de la peau à Saint-Nazaire, et le manque de prévention sur le territoire.

Changement de sujet à 360° ! Je prends le large pour me rendre à l’inauguration du Wind Of Hope à 11h00, un navire de maintenance pour les champs éoliens offshore. La ministre Agnès Pannier-Runacher est présente pour saluer l’ingéniosité et le travail des acteurs impliqués dans les énergies marines renouvelables.

12h30, l’inauguration se termine et je mange un sandwich sur le port de Saint-Nazaire avec mes équipes. Difficile d’équilibrer ses repas quand on est députée, mais courir entre les rendez-vous permet de garder la ligne (ou pas).

A 13h00, je me rends à une table ronde organisée par l’association Marie Moreau. J’interviens pour travailler sur une meilleure inclusion des personnes handicapées au sein de la société. L’événement est passionnant, je rencontre des professionnels investis et passionnés sur les thématiques du handicap à Saint-Nazaire. Marie Moreau fait un travail extraordinaire pour notre territoire. A la pointe de l’innovation, cette association permet aux décideurs locaux de s’interroger sur leur rôle dans la construction d’une société adaptée à l’autonomie. Leur nouveau concept d’autodétermination rapporté de leur voyage au Canada est porteur et c’est important pour moi de les accompagner. Je consacre l’après-midi entier aux acteurs de l’association Marie Moreau, le sujet du handicap est une priorité de mon mandat.

Il est l’heure de notre séquence de travail avec mes collaborateurs, Marie, Anita et Jordan, sur l’agenda de la semaine prochaine puis l’accueil de notre nouveau stagiaire Maxime. Une députée est très sollicitée sur la circonscription mais aussi à l’Assemblée nationale. Il faut toujours choisir et trancher sur les événements à venir auxquels je souhaite participer et je regrette parfois de devoir décliner ceux auxquels je ne peux pas me rendre… L’agenda est souvent chamboulé à la dernière minute, au grand dam d’Anita !

A 18h00, rendez-vous à « La Journée des 2 mondes ». Organisée par le GIRPEH des Pays de la Loire et la CARENE, l’agglomération de Saint-Nazaire, cette journée permet aux jeunes issus des quartiers dits « politique de la ville » de rencontrer des entrepreneurs lors d’un « job dating » efficace ! Après l’effort… le réconfort : un concert est proposé par « La Philarmonie des 2 mondes ». Philippe Huy, chef d’orchestre engagé pour partager son art auprès de publics d’ordinaire éloignés de la culture et de la musique, anime avec brio cet événement.

J’appelle mes enfants pour m’assurer que l’école se soit bien passée et pour leur dire combien je pense à eux. On débriefe le brevet des collèges, la conjugaison de CE2, et leurs petites histoires. Ce soir ils dorment chez leur mamie. De quoi rassurer leur maman impatiente de les retrouver pour le weekend !

Le concert terminé, je me rends à 20h00 rencontrer les comités locaux de La République en Marche, pour travailler avec eux à l’implantation de notre mouvement en Loire-Atlantique et fixer les grandes priorités de notre rentrée politique… tout en partageant avec eux un moment convivial.

Fin de journée, il est 22h30. Je rentre chez moi à Saint-Nazaire. Je retrouve ma maison et mon mari qui m’a gentiment attendu pour dîner. Demain, il faudra être en forme, tout recommence !

PS : ce post est dédié à toutes les femmes qui conjuguent vie professionnelle et vie familiale. Oui, c’est possible Mesdames, croyez en vous !