La Députée Audrey Dufeu a organisé pendant la semaine du 22 au 26 mars un « Beauvau en circo », réplique locale du Beauvau de la sécurité initié au niveau national par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Comme elle s’y était engagée, la Députée a remis en mains propres au ministre les conclusions de ses travaux. Parmi les demandes principales qu’elle lui adresse : la hausse des effectifs du Commissariat de police de Saint-Nazaire.


Pendant une semaine, la Députée de la huitième circonscription de Loire-Atlantique a consacré son agenda parlementaire à la lutte contre l’insécurité. Au programme du « Beauvau en circo », plus d’une quinzaine de rencontres avec des syndicats, des forces de l’ordre, des associations, des citoyens, des élus du territoire, des entreprises ou encore des experts de la sécurité et de la sûreté publique. Ces rencontres ont été complétées par des visites de terrain avec les policiers de Saint-Nazaire ou la brigade de gendarmerie de Montoir-de-Bretagne.


Pour la Députée, également vice-présidente de la Commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale, cette semaine a été un succès.

« Cette démarche a été un succès car les acteurs que j’ai rencontrés m’ont confié sans filtre les réalités de leur travail de terrain. Je leur suis reconnaissante d’avoir accepté de partager leur quotidien avec moi ; la synthèse que je présente témoigne de la richesse de ces auditions. »

Audrey Dufeu 06/04/2021


Une synthèse inspirée par les acteurs locaux pour le ministre de l’Intérieur
Cette synthèse des auditions organisées par la Députée revêt une double dimension : d’une part, elle présente des préconisations portant sur l’organisation interne aux forces de l’ordre et, d’autre part, intègre des pistes soulevées par les participants quant à la lutte contre l’insécurité sur le territoire nazairien.


Quelques exemples de pistes concrètes proposées par la Députée dans la synthèse : « repenser le rôle d’une police de proximité », « favoriser l’engagement des jeunes dans la réserve », « améliorer la prise en compte de la santé psychologique des forces de l’ordre » ou encore « renforcer le déploiement des caméras piétons pour les policiers et les gendarmes ».
Une demande de la Députée au ministre de l’Intérieur : plus de forces de l’ordre sur le territoire


Dans la synthèse qu’elle lui a remise, Audrey Dufeu demande au ministre de l’Intérieur d’augmenter les effectifs de police au Commissariat de Saint-Nazaire et ceux de gendarmerie au sein de la Brigade de Montoir-de-Bretagne.


Selon Audrey Dufeu, de nombreux indicateurs incitent à augmenter les forces de l’ordre sur le territoire : présence du port de Nantes-Saint-Nazaire, implantation de sites « SEVESO » nécessitant la présence de forces de l’ordre à proximité en cas d’urgence, déplacements croissants des vendeurs de stupéfiants de Nantes vers Saint-Nazaire, présence de mineurs isolés qui commettent des délits sur le territoire…


Il y a quelques mois, la Députée avait déjà sollicité Gérald Darmanin pour une révision à la hausse des effectifs du Commissariat de police de Saint-Nazaire, et notamment de ceux présents sur le terrain. Cette fois-ci, elle revient vers lui avec une synthèse « précise et argumentée » pour objectiver sa demande.


Pour appuyer sa demande, Audrey Dufeu pointe une départementalisation des moyens de police qui bénéficie d’abord à Nantes :

Les moyens de police en Loire-Atlantique bénéficient d’abord à Nantes, capitale du département, et sont seulement ensuite proposés à Saint-Nazaire. C’est le cas par exemple des agents de polices affectés à la lutte contre le trafic de stupéfiants et de ceux capables de procéder à des expertises technologiques. Il ne s’agit pas de retirer à la ville de Nantes des compétences qui lui sont essentielles pour résoudre les graves difficultés qu’elle rencontre en matière d’insécurité, mais je déplore que Saint-Nazaire soit systématiquement en bout de ligne.

Audrey Dufeu

Pour lire la synthèse cliquez ci-dessous