Ce vendredi 06 novembre, les députées Audrey Dufeu et Catherine Fabre, rapporteure de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, organisent une table ronde sur la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Cet échange s’est suivi de questions-réponses avec les différents acteurs de l’apprentissage sur le territoire.

Une hausse de l’apprentissage dûe à la réforme

La réforme de l’apprentissage a levé des freins pour permettre aux acteurs de terrain de développer cette voie vers l’emploi. En 2019, le nombre de jeunes en apprentissage a connu une progression de 16% au national et cette réforme a permis de faire des Pays de la Loire la première région en nombre d’apprentis (+19% en 2019).  

« Le Gouvernement a su mettre en place des moyens conséquents pour ne pas laisser la crise du Covid impacter l’élan déjà insufflé en 2019 par la réforme de l’apprentissage.  Grâce au plan« Un jeune, une solution » c’est 314.000 contrats, encouragés par la prime à l’embauche d’un alternant, qui ont été signés depuis le début de l’année 2020. Si la dynamique se poursuit jusqu’à la fin de l’année, nous pourrions atteindre le niveau record des 368.000 contrats signés pour 2020. 

L’apprentissage est une excellente voie vers l’emploi qui permet de se former tout en s’intégrant dans le monde professionnel. J’en connais les bénéfices. J’ai moi-même effectué une partie de mes études en apprentissage et je travaille depuis un an avec une apprentie au sein de mon équipe. »

Audrey Dufeu