Au début de mon mandat, j’ai été rapidement sollicitée sur la situation difficile de l’hôpital de Saint-Nazaire. Suite à ma mobilisation lors de l’examen du projet de loi de finances en 2019, j’avais réussi à faire adopter un amendement d’exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties des centres hospitaliers publics intégrés à des groupements de coopération sanitaire de moyen.

Dans la continuité de mon amendement et suite aux actions poursuivies par la direction de l’hôpital de Saint-Nazaire, le centre hospitalier bénéficiera d’une remise gracieuse de la taxe foncière pour les années 2016 à 2018. Ainsi, c’est près de plus d’un million d’euros d’économie pour l’hôpital qui est permis.

Un combat de deux ans, face au non-sens fiscal de l’assujettissement de la Cité Sanitaire à cette taxe.