Asile et immigration : recadrer cette approche au niveau sociétal et éthique

Lors de la séance publique du 15 Février 2018, la représentation nationale a débattu sur la proposition de loi issue du groupe UDI, Agir qui a pour objectif de combler un vide juridique mis en lumière par un arrêt de la Cour de Cassation de Septembre 2017. La proposition de loi a notamment pour objectif de définir un « risque non négligeable de fuite » pour un demandeur d’asile.

J’ai signé les amendements de Mme la députée Martine Wonner qui propose de revenir au texte de la première lecture de l’Assemblée Nationale. Le Sénat, en deuxième lecture, est allé au-delà du texte initial et je n’y suis pas favorable.

Il est important de ne pas réduire le sujet d’asile et d’immigration à un sujet technique et il est primordial de recadrer cette approche au niveau sociétal et éthique.

Le Gouvernement s’est engagé auprès du groupe politique à l’Assemblée Nationale de la République en Marche à revenir sur les dispositions de ce texte lors du projet de loi « asile et immigration » qui sera débattue pendant le mois de Mars dans l’hémicycle et j’y serai vigilante.

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a été élu sur deux piliers : une économie libérée et une politique sociale ambitieuse. Je me tiendrai garante du respect de l’équilibre entre ces deux piliers tout au long de mon mandat.