Au cours de ce mois de février, j’ai souhaité mobiliser mon action sur le thème de l’apprentissage. Objectif : nourrir les réflexions sur la réforme de l’apprentissage présentée par le Gouvernement. Plus globalement, la réforme voulue par la majorité vise à sécuriser le parcours des actifs et décompose en trois volets : apprentissage, assurance chômage et formation professionnelle.
C’est dans ce cadre que j’ai souhaité organiser une rencontre avec une vingtaine de directeurs de centres de formations des apprentis (CFA) de la circonscription. Cette table-ronde organisée sous la forme d’un petit-déjeuner le 5 février au sein de ma permanence à Saint-Nazaire, avait pour objectif d’échanger sur les mesures annoncées dans la réforme de l’apprentissage. Avec une idée encore une fois : faire remonter ces informations au niveau national.
Selon la Ministre du travail, Mme Muriel Pénicaud, 7 apprentis sur 10 trouvent un poste après leur formation en alternance. Plus de 1500 contrats d’apprentissage ou d’alternance seront proposés, du CAP au BAC+5, par les CFA pour la rentrée 2018.