Revue de presse santé

Souvenez-vous de la loi portée en 1991 par Claude Evin, alors député de Saint-Nazaire, régulant la publicité pour l’alcool. Dans le prolongement de cette action, je suis résolue à lutter contre les effets néfastes de l’alcool au cours de mon mandat.

Je travaille ainsi sur une proposition de loi dont le but est de prévenir la consommation excessive d’alcool chez les jeunes. Cet exercice s’inscrit dans une démarche de dialogue avec divers agents : médecins, universitaires, chercheurs, mutualistes et donc parlementaires.

Rappelons que l’alcool est le premier facteur responsable de décès sur la route chez les 18-24 ans. Il est par ailleurs à l’origine de nombreux cancers. L’alcoolisation peut présenter des risques de dangers : violences, rapports sexuels non consentis ou non protégés. Enfin, sur le long terme, une consommation précoce facilite le développement d’addictions ou d’abus.

Nous devons donc contribuer à prévenir ces risques, afin de converger vers des pratiques plus raisonnables.

N’hésitez pas à trouver davantage d’informations sur mon action via les articles suivants :

☑️ http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe/e-

docs/la_croisade_dune_deputee_contre_les_mefaits_de_lalcool_176089/document_actu_pro.phtml

☑️ https://www.essentiel-sante-magazine.fr/sante/prevention/comment-lutter-contre-alcoolisation-excessive-des-jeunes

Le premier musée éolien de France ouvre ses portes à Saint-Nazaire

Aujourd’hui, avec Philippe Grosvalet, David Samzun, Olivier Trétout, Olivier de Laurencie, Bruno Hernandez, Laurent Castaing et Stéven Curel, j’ai inauguré le premier musée éolien de France à Saint-Nazaire !

Situé entre un quai des Chantiers de l’Atlantique et l’ancienne base sous-marine, cet espace de 240 m2 est consacré à une exposition interactive, où vous pourrez mieux cerner l’avenir de notre région de manière ludique. Je vous invite à aller découvrir le fonctionnement d’une éolienne offshore et apprendre plus sur ce nouveau mode de production d’énergie.

Au large de Saint-Nazaire, ce sont 80 éoliennes en mer qui devraient, dès 2022, alimenter 700 000 habitants de notre département de Loire-Atlantique.

Selon l’Observatoire 2018 des énergies de la mer, celles-ci occupent 1 364 emplois en Pays de la Loire (de loin n°1 en France sur ce domaine). Notre région Pays de la Loire devrait concentrer le tiers de la puissance éolienne maritime de l’Hexagone en 2025.

Le parc éolien de Saint-Nazaire c’est donc :
☑️ un projet créateur d’activités et d’emplois
☑️ une contribution concrète à la transition écologique

Plus d’informations sur : http://parc-eolien-en-mer-de-saint-nazaire.fr/

Débat parlementaire sur les déserts médicaux

Le 31 janvier 2019 s’est tenu un débat majeur à l’Assemblée Nationale à propos des déserts médicaux. En effet, nous avons examiné la proposition de loi de Guillaume Garot sur ce sujet.

Lors de la discussion générale et la défense des deux amendements que j’ai portés au nom du groupe La République En Marche, j’ai défendu le rôle de relais des parlementaires entre les territoires et les administrations publiques.

Par ailleurs, j’ai insisté sur la responsabilisation des conciliateurs des caisses primaires d’assurance maladie. Ils doivent être plus actifs pour aider les patients qui en font la demande afin de trouver un médecin traitant dans des délais justes.

Enfin, la lutte contre les déserts médicaux devra passer par une transformation globale de notre système de santé et de l’offre de soins, avec les soignants et pour les patients.

N’hésitez pas à consulter mon profil sur le site de l’Assemblée Nationale pour voir davantage d’extraits : http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA720046

Ouverture de la réunion parlementaire sur la consommation excessive chez les jeunes.

Très heureuse d’avoir pu ouvrir hier la rencontre parlementaire sur le thème de l’alcool et notamment sa consommation excessive chez les jeunes.

Suite à un diagnostic local dans ma circonscription avec les personnels soignants, les associations et les forces de l’ordre, je suis consciente de la nécessite d’agir pour faire évoluer nos politiques publiques de prévention de l’alcoolisme.

Merci à Nicolas Prisse (Président de la MILDECA), Nicolas Simon (Président de l’ANPAA), Michel Reynaud (Président du Fonds Actions Addictions), Karine Gallopel-Morvan (École des hautes études en santé publique), Stéphane Junique et Isabelle Hebert (Groupe VYV) pour leurs interventions et leur expertise.

Plus d’informations sur :
– MILDECA : https://www.drogues.gouv.fr/
– ANPAA : https://www.anpaa.asso.fr/
– Fonds Actions Addictions : https://www.actions-addictions.org/
– Ecole des hautes études en santé publique : https://www.ehesp.fr/
– Groupe VYV : https://www.groupe-vyv.fr/

Bilan: septembre-octobre 2018

Je vous propose de revenir sur les deux derniers mois, marqués par leur dynamisme et la diversité des thématiques abordées.

En circonscription, la rentrée a été riche. En septembre, j’ai participé à l’inauguration de la 12ème alvéole de la base sous-marine de Saint-Nazaire, aux 10 ans d’entraide cancer et j’ai également rencontré différents acteurs locaux à ma permanence. En octobre, je me suis rendue à Savenay pour la commémoration des 100 ans du barrage organisée dans le cadre de la mission centenaire et à Campbon à l’occasion de la semaine du goût pour partager un moment avec les jeunes élèves de la cantine scolaire.

La longévité est un sujet structurant de mon engagement, tant au niveau local que national. Dans ce cadre, j’ai participé à une réunion du CEA Tech au Gérontopole de Nantes sur le projet de plateforme industrielle d’incubateur Silver Eco, à la journée des adhérents de JALMAV, association qui agit pour un accompagnement digne des personnes en fin de vie en soutenant notamment les aidants, et à l’inauguration du hameau Saint-Martin à Campbon qui propose des logements pour personnes âgées autonomes. J’envisage cette thématique dans une globalité et c’est la raison pour laquelle il était important que je fasse partie des « ambassadeurs de la retraite » nommés par auprès de M. Delevoye, Haut-commissaire à la réforme de retraites. J’ai également été choisie pour intégrer le Conseil national de la consultation Grand âge auprès de Dominique Libault, qui est en charge du pilotage de la concertation dont les travaux serviront au futur projet de loi qui doit mieux préparer notre société à la longévité. Enfin, avec le Professeur Berrut, nous avons réuni des professionnels du secteur de la longévité dans un laboratoire d’idées, le LAB PAL (perspective, autonomie et longévité) afin de réfléchir à l’adaptation de la société à la dépendance et pour nourrir les réflexions qui vont être menées dans la concertation de M. Libault.

L’actualité a également été très soutenue à l’Assemblée nationale. Septembre a débuté avec le séminaire de rentrée de la République en Marche, occasion d’échanger sur l’année à venir et sur nos projets communs. La rentrée parlementaire a été marquée par l’adoption de trois projets de loi essentiels votés avant l’entrée dans la période budgétaire : PACTE (relative à la croissance et à la transformation des entreprises), EGALIM (équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable) et ELAN (portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique). La période budgétaire a débuté, fin septembre, avec la réunion de la commission des comptes de la sécurité sociale dont je suis membre et où ont été présentés des comptes sociaux en bien meilleure santé qu’auparavant. J’ai pu à cette occasion échanger avec Gérald Darmanin, Ministre de l’action et des comptes publics, sur la situation de l’hôpital de Saint-Nazaire et discuter d’un amendement qui sera présenté dans les semaines à venir lors de l’examen du projet de loi de finances. La période d’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale a été intense et j’ai pu présenter plusieurs amendements visant à prévenir les mésusages de l’alcool. Si tous n’ont pas été retenus, le rapport sur la prévention de l’alcoolisme devra nous permettre de continuer à mûrir ce sujet essentiel pour faire de nouvelles propositions prochainement.

Je poursuis avec ardeur mon engagement sur notre territoire et à l’Assemblée, afin que nous avancions ensemble vers une société bienveillante et où chacun trouve sa juste place.